Rebâtissons ensemble Notre-Dame-de-Paris

17 04 2019

 

 A mesure que la stupéfaction s’estompe, l’émotion grandit face à la tragédie patrimoniale que représente l’incendie de Notre Dame de Paris.

Dans l’effroi et la consternation, s’est exprimée bien évidemment la foi de tous les catholiques, de France mais aussi du monde entier, pour qui la cathédrale de Paris constitue un lieu majeur de prière et de recueillement..

Mais bien au-delà des appartenances confessionnelles, des convictions intimes, c’est toute une Nation qui a partagé les mêmes sentiments, la même tristesse.

Notre-Dame, c’est l’un des principaux joyaux de notre patrimoine, c’est le témoignage de siècles d’histoire, l’écrin d’œuvres artistiques admirables. C’est une prouesse architecturale à couper le souffle, un lieu de rassemblement où furent célébrées tant d’émotions populaires de notre pays, de la libération de Paris en 1945, au glas poignant des attentats de 2015, en passant par les obsèques nationales des Présidents de Gaulle, Pompidou et Mitterrand.

Notre-Dame, c’est un lieu de foi qui parle à tous. C’est un bien commun. C’est un héritage collectif.

Cet héritage, c’est à nous tous qu’il appartient désormais de le rebâtir.

« Je sais qu’à Nantes, l’émotion ressentie devant Notre Dame en flammes a fait écho, beaucoup me l’ont dit, à des souvenirs singuliers, et notamment au terrible incendie de 1972 qui avait détruit en grande partie la Cathédrale. Une cathédrale dont la beauté retrouvée démontre qu’après la stupéfaction, quand les Hommes se mobilisent, vient le temps de la reconstruction et de la renaissance. »

Le Président de la République a décidé du lancement d’une souscription nationale pour permettre à tous les Français qui le souhaitent de participer au formidable élan populaire qui s’est exprimé, en ayant la garantie que l’intégralité de leur don sera reversée à la reconstruction de Notre-dame-de-Paris. La plateforme mise en place permet une transaction 100% sécurisée, et recueille des dons à partir de 2 euros pour que chacun puisse prendre sa part.

« Le temps est l’architecte, le peuple est le maçon », écrivait Victor Hugo. Et si nous étions, tous ensemble, des bâtisseurs de cathédrale ?

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email