« Rien ne me prédestinait à devenir député un jour.

 Enfant de Nantes Nord, petit-fils d’un pépiniériste algérien, j’ai eu la chance de faire des études, grâce à l’école de la République.

Je suis ingénieur informatique, activité professionnelle que j’ai mise entre parenthèses lorsque je suis devenu député, François de Rugy ayant été nommé au gouvernement.

J’exerce mon mandat avec le concours d’une équipe de collaborateurs et d’un collectif de délégués territoriaux et thématiques, afin d’être le plus efficace possible. »

 

UN ENGAGEMENT

Du quartier de Nantes-Nord où il a grandi aux bancs de l’Assemblée nationale, le parcours de Mounir Belhamiti est fait d’engagements successifs, avec en fil rouge la volonté de garantir à chacun les moyens d’exercer pleinement sa citoyenneté et de s’épanouir dans sa vie personnelle, dans sa vie sociale et dans sa vie professionnelle. Un engagement républicain fort, qui s’accompagne de convictions écologiques profondes.

UNE MISSION

Contribuer à l‘élaboration de la loi, en formulant des propositions, en amendant les textes présentés au Parlement, en votant les projets et propositions de lois ; contrôler et évaluer l’action de l’Etat, au travers de l’interpellation du gouvernement, du travail en commission ; cultiver le lien avec les citoyens : ce sont les missions du député. Des missions au service d’un projet : celui de la majorité.

UNE METHODE

Dialoguer en permanence, en multiplinat les occasions de contacts et de rencontres avec les citoyens, rendre compte de son action parlementaire, mais également de l’utilisation des moyens publics mis à sa disposition pour exercer son mandat : c’est la méthode mise en oeuvre par le député. Une méthode qui le conduit à publier la liste des groupes d’intérêts rencontrés, ainsi qu’un récapitulatif de ses dépenses de fonctionnement.

Une équipe pour accompagner

Devenu député en octobre 2018, Mounir Belhamiti constitue son équipe de collaborateurs.

 

D’ores et déjà, l’accompagnent dans ses missions :

> Clémentine Laporte, en tant qu’assistante administrative,

 

> Cécile Bir, assistante parlementaire en charge des relations aux associations, aux institutions, et aux élus,

 

> Jeanne-Marie Labbé, assistante parlementaire en charge du travail législatif en lien avec la circonscription, des relations aux entreprises et aux habitants et des relations internationales.

 

A l’agenda cette semaine

 

 

 

Agenda

Etre député, c’est contribuer à élaborer la loi dans tous les domaines qui conditionnent la vie des Français, et la politique de la France.

Bien entendu, j’entends être présent sur tous les sujets.

Mais le Parlement est un collectif, et au sein des groupes politiques, les parlementaires se répartissent le travail.

8 des objectifs de la majorité à laquelle j’appartiens me tiennent particulièrement à cœur : c’est sur eux que  je concentre mes réflexions, mes présences sur le terrain et mon travail législatif. »